La trichomonase : une MST qu'il ne faut pas sous estimer !

Maladie sexuellement transmissible, la trichomonase est une infection à prendre au sérieux et à traiter le plus rapidement possible afin d'éviter des complications graves et parfois irréversibles. Particulièrement répandue, cette infection touche à la fois les femmes et les hommes. Petit tour d'horizon de tout ce qu'il faut savoir sur cette maladie, des symptômes au traitement en passant par le dépistage et les possibles complications...

Qu'est ce que la trichomonase?

La trichomonase est une infection vaginale (tout comme la mycose vaginale). Causée par un parasite, connu sous le nom de "trichomonas vagilis", elle entraine l'augmentation des sécrétions vaginales nauséabondes. Très courante, cette infection touche majoritairement les jeunes femmes âgées entre 16 et 35 ans (près de 20% d'entre elles). Néanmoins, les hommes peuvent également être victimes de cette maladie et peuvent contracter et développer des symptômes de manière plus ou moins importante.

Comment se transmet la trichomonase?

Maladie sexuellement transmissible, la trichomonase se transmet par un contact direct, c'est-à-dire via un rapport sexuel, ou par un contact direct avec un objet infecté. En effet, pouvant survivre durant plusieurs heures sur les objets humides, cette infection peut se transmettre via le contact direct avec une serviette de toilette humide et infectée ou encore via le siège des toilettes.

Comment s'en protéger?

Outre l'abstinence sexuelle, la meilleure protection contre la trichomonase, et contre les maladies sexuellement transmissibles en général, reste l'utilisation, au cours des rapports sexuels, d'un préservatif en latex. Limiter le nombre de partenaires sexuels est également un moyen de protection et de réduction des risques.

Les symptômes de la trichomonase

Les symptômes de cette maladie diffèrent selon le sexe de la personne infectée. Chez les femmes, la maladie déclenche des démangeaisons et des écoulements vaginaux nauséabonds de couleur blanchâtre ou jaunâtre. Les femmes peuvent aussi ressentir des douleurs abdominales voire des saignements après les rapports sexuels.

Chez les hommes, les symptômes sont moins facilement détectables car ils sont souvent inexistants. Un homme infecté peut tout de même ressentir une brûlure lorsqu'il urine ou après un rapport sexuel.

Les complications

Mal traitée ou pas traitée du tout, la trichomonase peut provoquer de graves complications. Cette infection peut, en effet, provoquer une inflammation de l'utérus et des trompes de Fallope. Ce type d'infection augmente considérablement les risques d'infertilité. De même, une trichomonase mal soignée augmente, chez la femme, le risque de contracter le VIH si elle est exposée au virus ou, si elle est infectée par le virus, le risque de transmettre le VIH à son partenaire.

Les effets de la trichomonase sur la grossesse

Des études récentes montrent qu'une trichomonase mal soignée lors d'une grossesse augmente le risque de donner naissance à un enfant prématuré ou à un enfant au poids de naissance particulièrement léger.

Comment savoir si l'on est atteint de trichomonase?

Si vous notez la présence d'un ou plusieurs symptômes, prenez rendez-vous chez votre médecin. Le dépistage, exclusivement féminin, se fait par un examen physique doublé d'un prélèvement d'échantillon à l'intérieur du vagin. Une fois cet échantillon de pertes vaginales prélevé, il est analysé en laboratoire.

Comment soigne-t-on la trichomonase?

Le traitement prescrit en cas de trichomonase est généralement le même pour tous: il s'agit de comprimés, suppositoires ou crème vaginale à base de métronidazole, antibiotique et antiparasitaire. Ce traitement ne doit être, sous aucun prétexte, associé à la prise d'alcool. En effet, le métronidazole associé à l'alcool peut entrainer des nausées voire des malaises plus ou moins graves. Ce traitement varie d'une durée allant de un à quatorze jours selon l'étendue de l'infection.

Néanmoins, il existe une catégorie de personnes ne pouvant pas suivre ce traitement au métronidazole: il s'agit des femmes enceintes. Effectivement, les femmes enceintes ne doivent pas être traitées avec cet antibiotique à base de métronidazole et ce durant tout le premier trimestre de leur grossesse sous peine de connaitre des complications. Afin de faciliter la guérison, portez des sous-vêtements en coton et des vêtements amples pour garder la région infectée au sec.

Quand peut-on avoir de nouveaux rapports sexuels?

Il est possible d'avoir de nouveaux rapports sexuels dès la fin du traitement à condition que la disparition des symptômes soit totale. De plus, la reprise de l'activité sexuelle ne doit se faire que si les deux partenaires sont totalement guéris, sous peine de se retransmettre, dans un cercle vicieux, l'infection.

La trichomonase est une infection courante qui se soigne très bien, très facilement et très rapidement à condition de ne pas négliger le traitement. Une infection vaginale comme une trichomonase mal soignée peut, en effet, causer de graves complications pour soi, son partenaire et son enfant en cas d'infection lors d'une grossesse.

 

Commenter cet article :

Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *